Au visa de l’article 6 de la CESDH, la Cour de cassation a décidé que le juge ne peut, pour considérer le licenciement du salarié justifié, se fonder uniquement ou de manière déterminante sur des témoignages anonymes (Cass. Soc. 4 juillet 2018, n° 17-18.241).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *